Réaliser une étude de sol avant la construction

Réaliser une étude de sol avant la construction

Même si cette démarche n’est pas obligatoire, il est fortement conseillé de réaliser une étude de sol avant de se lancer dans un projet de construction. Cela permettra d’adapter les fondations de la future maison en fonction de la géologie du terrain et d’éviter des problèmes.

A quoi sert l’étude de sol ?

L’étude de sol, aussi appelée G12, permet de connaître la composition, la nature et la résistance du sol et d’identifier d’éventuels risques géotechniques qui peuvent être présents sur le terrain sur lequel vous souhaitez bâtir. En fonction des résultats de cette étude les différents corps de métiers auront des directives à respecter, l’implantation de la construction sera effectuée à un endroit plutôt qu’un autre… L’objectif est de prévenir contre les risques de glissement de terrain, d’infiltration ou de fissure qui pourraient avoir lieu. Par ailleurs, si vous souhaitez installer une solution d’assainissement individuel, comme une fosse septique, vous devez fournir les résultats de cette étude pour obtenir la validation de votre projet. Par ailleurs cette étude peut être utile pour la gestion des eaux pluviales.

Dans quel cas l’étude de sol peut-elle être obligatoire ?

Une étude de sol peut être exigée dans certains cas, notamment si vous prévoyez de construire sur une zone sismique ou réputée pour être argileuse.
Par ailleurs, si vous empruntez une somme importante à la banque pour vos travaux, celle-ci peut vous demander une étude de sol afin de s’assurer que la construction se déroule du mieux possible. Votre assureur peut également requérir cette étude avant de vous accorder l’assurance dommage-ouvrage qui permet de profiter de la garantie décennale pendant les dix années qui suivent la réception des travaux. Enfin, l’architecte qui va élaborer vos plans peut vous en demandez une afin de concevoir un projet qui réponde aux contraintes du terrain.

Combien coûte une étude de sol ?

On estime en général que l’étude de sol représente moins d’1 % de l’investissement global. Le prix d’une étude G12 se situerait entre 800 et 2 000 euros, ce qui est bien moindre que de faire réparer des dégâts sur une maison. Toutefois cela dépend des sociétés, des régions et du matériel nécessaire à cet étude. Pour faire établir un devis fournissez un plan de situation du terrain, un plan cadastral, un plan topographique et si vous avez un plan de masse et un plan intérieur du projet.

Comment se déroule l’étude de sol

Un géotechnicien va procéder en plusieurs étapes. Il va commencer par l’étude du lieu, l’étude des cartes géologiques et des plans que vous avez fournis. Ensuite il procédera à une reconnaissance visuelle du terrain. Le sol sera alors creusé à l’aide d’une tarière ou d’une pelleteuse pour connaître son homogénéité. Par la suite il va mesurer la résistance au sol à l’aide d’un pénétromètre qui mesure la résistance mécanique du terrain et vérifier la présence de gypse, minéral qui a un effet dévastateur sur le béton en raison de son acidité. Le géotechnicien effectue ensuite le calcul du frottement à l’aide d’un pénétromètre statique puis un forage pressiométrique pour connaître la déformation du sous-sol. Enfin des tests en laboratoire sont effectués pour connaître la teneur en eau et en argile du sol.

Si l’étude révèle que des fondations spéciales sont nécessaires, le budget de construction risque d’augmenter de 5 000 à 15 000 euros en moyenne.

Fermer le menu